Résultat de votre recherche

Immobilier ancien : le marché se stabilise, après deux années record

28 juillet 2018
| 0

Après les records du marché immobilier en France de 2017, le premier semestre 2018 voit son activité se stabiliser à des niveaux élevés. D’après les chiffres de plusieurs agences, cette stabilisation marquerait les prémices d’un rétrécissement de l’offre immobilière.

Stabilisation du marché immobilier ancien 2018

Une stagnation du marché immobilier dans l’ancien

Les chiffres des différentes agences sont très variables. Si le réseau Century 21 a vu le nombre de ses ventes stagner (+0.3%) par rapport à 2017, chez Guy Hoquet, elles ont progressé de 4.2%, et pour le réseau Orpi, il a été observé un recul de 1.7%, depuis un an.

Globalement, c’est une stagnation du marché qui s’installe mais à des niveaux particulièrement haut au regard des deux dernières années records. Si 2016 avait déjà dépassé tous les chiffres précédents, 2017 a encore été plus loin avec des ventes dépassant presque le million.

Le léger recul amorcé au premier trimestre 2018 reste notable, dans la mesure où les taux d’emprunt n’ont jamais été si bas. De plus, les banques n’hésitent pas à faire de nombreuses offres commerciales pour dynamiser le marché.

Des prix au mètre carré à la hausse dans l’immobilier ancien

D’après le réseau Century 21 qui rassemble plus de 850 agences, la santé actuelle du marché s’explique par des conditions bancaires particulièrement propices à l’achat. Les acquéreurs peuvent emprunter à des taux exceptionnellement bas et dans des conditions d’emprunt particulièrement favorables.

Avec un taux moyen autour de 1.44% toute durée confondue et une moyenne de durée de crédit autour de 18.4 ans, il n’a jamais été aussi peu cher d’emprunter depuis 1974.

Cependant, la situation n’est pas aussi claire pour les agences Guy Hoquet ou Orpi. Pour ces deux réseaux tout indique une future tension du marché. L’offre de logements dans l’anciens risque de ne plus couvrir la demande.

Dans les 500 agences Guy Hoquet, on note une forte baisse des mandats de vente ; ce qui indique une diminution des futurs opérations. Du côté d’Orpi et ses 1200 agences, si on note que les clients se précipitent sur les offres, on remarque également qu’ils reviennent plus facilement sur leur décision d’achat. Notamment parce que les prix au mètre carré sont à la hausse :

  • +1% chez Orpi
  • +1.2% chez Guy Hoquet
  • +2.3% chez Century 21

Les ménagent les plus touchés sont les primo-accédants à revenu modeste qui voient leur capacité d’achat baisser plus vite que l’augmentation de leur capacité d’emprunt. Néanmoins, les nombreux gestes commerciaux des banques à direction spécifique de ces clients tendent à stabiliser la situation du marché pour le moment.

 

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié.